Babel babel

Posté le : juillet 4th, 2022 par Gabrielle

Babel Babel, sonne comme un bruit de bouche mais aussi comme une évocation de la tour de Babel, mythe fondateur de la diversité des langues sur Terre. Le spectacle nous plonge dans l’extraordinaire moment de l’apparition du langage chez le tout petit enfant. Comment se nourrit-il d’images, de sensations, de sons, de désir pour construire sa langue et s’ouvrir au monde des mots, au monde tout court.

« Petit Mot joue dans la bouche de Petit Bonhomme
Petit Bonhomme grandit, Petit Mot aussi. »

Petit monstre

Posté le : juillet 1st, 2022 par Gabrielle

Chaque soir, dès que la petite Luna s’endort, ses jouets et objets prennent vie et déroulent un merveilleux spectacle. Une famille de cafetières chante en italien – bien évidemment – tandis que le parapluie devient danseuse étoile et que la serpillière prend l’apparence d’un chien dressé à des tours de cirque.

Petit monstre aimerait participer lui aussi au Cabaret des Jouets mais il ne se trouve aucun talent, lui qui ne sait ni danser ni chanter. Heureusement, la lune va l’éclairer sur son importance et sur sa place dans le monde. Chants, marionnettes et ombres chinoises pour un spectacle qui évoque l’amour, l’amitié et la valorisation de soi.

Mais où êtes-vous?

Posté le : juin 29th, 2022 par Gabrielle

Un ours décide de s’installer dans le potager. Malheur ! Craintives, les petites bêtes ne veulent plus y retourner. Grâce à leur détermination et à leur collaboration, patte dans la patte, elles vont gagner en confiance et reconquérir le potager. Dans un jeu d’opposition, la complémentarité vaincra : le visible et l’invisible, le grand et le minuscule, le bruit et le silence.

Un spectacle tout doux
dans lequel un duo de chants en polyphonie, accompagné instruments acoustiques, pose la tonalité d’une histoire illustrée par des ombres suscitant de subtils tableaux à partir d’objets naturels. Un récit optimiste qui se hisse à la hauteur des tout-petit.e.s et donne l’envie de se reconnecter à la nature.

Dans ma bulle

Posté le : juin 29th, 2022 par Gabrielle

Parfois le soir, dans leur lit, les bambins ne dorment pas. Ils suivent la baleine Brunette dans sa bulle bleutée. Ensemble ils s’envolent allumer les étoiles, pêcher les nuages et dessiner leurs rêves.

Dans cette douce bulle, les cannes à plume se prennent pour des oiseaux, le porte-manteau collectionne les trésors du ciel, un ruban brillant crépite comme une étoile filante tandis qu’un cintre au cou tordu siffle dans le vent au son du violoncelle.

Dans cette magie nocturne et sensorielle, sur les mots de berceuses presque oubliées, les petit.e.s spectateur.ice.s sont invité.e.s à souffler aussi fort que le vent, à murmurer des comptines, mais aussi à imiter les éléments sur de drôles d’instruments de musique.

Dans ma bulle…
il y a des histoires et des chansons,
il y a des mots, il y a des sons.

Dans ma bulle…
il y a des choses à écouter,
d’autres à regarder.
Et il y a même des choses à toucher !

Umi

Posté le : juin 28th, 2022 par Gabrielle

Bateau n’a jamais vu la mer. Il ne connaît pas l’océan. Il ne sait pas que dans la mer il y a des milliers et des milliers de gouttes d’eau, et que ce sont les mêmes gouttes d’eau qui font les nuages – la vie dans son éternel recommencement.
Pour sa première fois, Bateau affronte le vent mais la tempête est plus forte. La jonque finit par plonger au fond de l’océan. Nous voilà sous l’eau, l’occasion de s’émerveiller devant la richesse du fond marin, des poissons colorés, des tortues majestueuses et des fantastiques méduses.

Un voyage aquatique et sensoriel pendant lequel les petites et grandes personnes assistent à un voyage immobile sous la voûte d’un dôme où sont projetés des dessins colorés. L’interaction numérique s’appuie sur l’accompagnement acoustique des clarinettes, ukulélé, du clavier et du chant pour une plongée sonore et visuelle en totale immersion.

Le Chant des baleines

Posté le : juin 23rd, 2022 par Gabrielle

On ne sait pas toujours comment commencent les histoires. Dans cette histoire au départ il y a une petite fille. Cette petite fille, alors qu’elle n’était encore qu’une enfant perdit un jour sa maman. De son passé, de ses souvenirs, il ne lui reste rien. Enfin si, une seule chose, une musique : la berceuse que lui fredonnait sa mère le soir avant de s’endormir. Pour ne jamais l’oublier la petite fille enferme cette douce mélodie dans un flacon qu’elle garde depuis lors autour de son cou. Pour retrouver son pays, son chez elle, elle se dit qu’il lui faut retrouver celui où les mamans fredonnent cet air le soir à leurs enfants. Elle se met alors à récolter les chants de toutes les mamans qu’elle croise sur sa route à travers le monde.

Nous embarquons, accompagné.e.s par la narratrice, pour une traversée au pays des images, des berceuses et des ombres. Une fable sensible et teintée d’humour, abordant subtilement le thème de l’exil avec la douceur d’une berceuse.

Non ! Non ! Non !

Posté le : juin 23rd, 2022 par Gabrielle

Julie est une sacrée chipie. Dans la famille Ours, petit ours lui ressemble beaucoup, lui qui trouve toujours toutes les ruses possibles pour ne pas se coucher. Tous les deux disent très souvent « Non ! Non ! Non ! ».

Deux conteuses revisitent des histoires connues des enfants. Elles racontent en chantant et en peignant sur une grande fresque les aventures des albums suivants : « Boucle d’or » (album du père Castor), « Le gros navet » d’Alekseï Nikolaïevitch Tolstoï, « Devine combien je t’aime » de Sam Mac Bratney, « Le type » de Philippe Barbeau et Fabienne Cinquin et enfin la comptine « 5 petits ours à la rivière ».

Les enfants panés

Posté le : juin 23rd, 2022 par Gabrielle

Avant qu’ils naissent, les enfants nagent dans le ventre de leur maman. Avant qu’ils naissent, les enfants sont heureux comme des poissons dans l’eau. Les enfants sont comme les poissons : pas nés. Et les enfants dans leur mère, comme les poissons dans la mer, connaissent toutes les langues du monde, même le japonais. Puis ils grandissent et dans la mer intérieure de leur mère, les enfants sont serrés comme des sardines. Alors ils naissent. Et quand ils sortent de leur mère, comme des poissons hors de l’eau, ils ne savent plus rien dire.

Trois petits contes musicaux pour aborder un grand mystère : Mais, où on était avant ? La réponse se fait en musique avec l’aide d’une guitare, d’un ukulélé, d’un sac en papier, d’un coussin, d’un tabouret, d’un verre d’eau et d’une paille ! On aura aussi besoin d’emprunter les oreilles et les mains des enfants.

Une conteuse à grands bras et un musicien à casquette pour inventer l’histoire (musicale) des origines, celle dont on ne peut pas se souvenir…

Didoudam

Posté le : juin 23rd, 2022 par Gabrielle

Deux comédiennes danseuses partent à la découverte d’un monde doux et espiègle. Telles des enfants, elles jouent avec tout ce qui leur tombe sous la main et elles se laissent surprendre avec joie par ce terrain de jeu riche en imaginaire.

Un meuble aux portes multiples et colorées dévoile petit à petit toutes sortes d’objets qui amènent de nouveaux rebondissements, illustrant ainsi la multitude d’activités de l’enfant au fil de la journée. Jouer en mangeant, libérer les bulles de savon quand on se lave, se laisser emporter par une histoire, se déguiser…

Danse, comptines et langue des signes pour un moment tout doux pour les tout petit.e.s.

Boîte à gants

Posté le : juin 23rd, 2022 par Gabrielle

Monsieur Paul et Michel, duo contrasté, voyagent de ville en ville pour récolter les gants oubliés afin de raconter des histoires dans leur immense boîte à gants. Entre leurs mains, les gants usagés se transforment en personnages déjantés.
Et c’est un festival ! Bataille intergalactique, poulailler déjanté, ancienne vedette du music-hall, pêche miraculeuse sur fond de
comptines tarabiscotées, de chansons loufoques et d’histoires à tiroirs à dormir debout ou à jouer du piano couché.