Hercule, le héros

Posté le : juin 23rd, 2022 par Gabrielle

« C’est l’histoire d’un p’tit gars qui ne paye pas de mine mais qui est né d’un papa dieu et d’une maman humaine. On ne sait jamais dans quelle famille on peut le classer. Lui-même n’a réussi à se créer une identité propre que grâce à ses muscles, sa force et la castagne. »

Dans un univers décalé et poétique, deux comédiennes déroulent la vie d’Hercule, de son enfance jusqu’aux douze si célèbres travaux. Le héros masqué réalise l’action pendant que la narratrice illustre joyeusement le récit à l’aide d’une casserole, d’une râpe à fromage, d’une boîte à café et d’une cuillère à soupe.

Une épopée pétillante remplie d’embûches et d’humour où le fils de Zeus fait son entrée dans la légende.

L’île au trésor

Posté le : avril 29th, 2021 par Gabrielle

Le jeune Jim Hawkins, qui mène une vie tranquille et aide sa mère au service à l’auberge de l’Amiral Benbow, se retrouve en possession d’une mystérieuse carte au trésor. Il livre la carte à ses amis, le docteur Livesey et le Comte Trelawney, qui décident alors de mener une expédition à la recherche de l’Ile au Trésor. Jim est recruté comme mousse.

Mais l’équipage, recruté par le Comte, se révèle être une bande de pirates menée par John Silver. Ils ont bien l’intention, une fois sur l’île, de s’emparer du trésor et de se débarrasser des nobles anglais. Jim et ses amis réussiront-ils à échapper aux pirates, à trouver le trésor et à rentrer sains et saufs en Angleterre ?

Une histoire haletante où l’appât du gain peut s’avérer fatal, où l’amitié est un enjeu-clé et où l’honnêteté ne se situe pas toujours du côté que l’on croit….

Dans cette adaptation mise en musique et haletante, seul Jim Hawkins est représenté à échelle humaine et dans son entièreté. Tous les autres personnages sont symbolisés par leurs chaussures et bottes, manipulés par le seul comédien, Stéphane Boireau. La majorité des images raconte l’histoire depuis la vision du sol, au niveau des appuis des personnages, comme si pour chaque scène, une caméra avait été déposée discrètement à terre.

 

Soirée Impro-Apéro

Posté le : juillet 7th, 2020 par Gabrielle

Nous vous proposons un atelier d’impro animé par Mathilde Cribier, improvisatrice et comédienne professionnelle, pour une initiation ludique au théâtre d’improvisation.

Objectif : Passer une soirée conviviale tout en apprenant à prendre confiance en soi, à lâcher prise, à être dans l’instant et à jouer avec les autres.

Le théâtre d’improvisation est un jeu de révélation de soi, de capture de l’instant présent, d’intuition et d’émotions.

 

19h30-22h30

Tarifs 35€ (apéro inclus)

16 personnes max / dès 18 ans / Réservation obligatoire.

 

L’Ascenseur

Posté le : juillet 2nd, 2020 par Gabrielle

Alina, Djamal, Nicholas, Samuel, Salimata et Kassim ne se connaissent pas mais empruntent le même ascenseur pour se rendre au Forum de l’Avenir au 23e étage. Ils ont tous urgemment besoin d’un stage, d’une formation, de changement.

Stoppé dans son ascension, l’ascenseur tombe en panne, obligeant les six jeunes à attendre impuissants dans une promiscuité gênante. Les préjugés poussent les personnages les uns contre les autres tandis que l’espace clos les oblige à se regarder au-delà des apparences, et finalement à se rapprocher.

Un spectacle intense et drôle sur l’Autre, qui parle de ceux qui se sentent à l’écart parce qu’ils sont, entre autres, femmes, noirs, juifs, homosexuels, exilés. Sont-ils réellement rejetés ? S’excluent-ils d’eux-mêmes ? Dans tous les cas, le ressenti est là, fort, déplaisant, pourvoyeur de violence, rabat-joie du vivre ensemble et trouble-fête de l’égalité.

Goupil ou Face

Posté le : juillet 2nd, 2020 par Gabrielle

Deux troubadours un brin candides arrivent avec leur charrette pour raconter aux villageois Le roman de Renart. Commencent les présentations : il y a messire Constant du Marais, riche paysan puissant et avare, il y a Renart, rusé et affamé, l’ancêtre du valet habile chez Molière, et il y a le Coq Chanteclerc, vantard et maniéré. Lorsque Renart s’empare des poules de Constant du Marais, le Coq entre en scène et tente de rivaliser avec Renart, jusqu’à la lutte finale.

Un spectacle où acrobaties, jongleries, gags et musiques servent la réactualisation de l’histoire et où les personnages en costumes d’époque, évoluent dans un décor tout en bois, dans la tradition du spectacle itinérant.

La Bande à Quichotte !

Posté le : juillet 2nd, 2020 par Gabrielle

Don Quichotte passe la plupart de ses nuits blanches et de ses jours obscurs à lire des récits de chevalerie. Plus il s’adonne à ces lectures, plus la frontière entre rêve et réalité s’estompe dans son esprit. Il se construit un monde imaginaire dont il est le héros et il peuple ses aventures trépidantes de personnages enchanteurs : une armée de moutons, un cheval ailé, des moulins à vent qu’il confond avec des géants…

Si l’on rit de bon cœur du fou qui rêve éveillé, le chevalier mythique le plus moqué, mais aussi le plus digne et le plus émouvant, nous attendrit tous. Sublime et dérisoire, Don Quichotte nous entraîne dans sa loufoquerie. Dans celle-ci musique, danse, percussions et dialogues traduits avec humour nous projettent dans une Espagne aux décors et aux objets détournés pour servir joyeusement son épopée onirique.

Les Précieuses ridicules

Posté le : juillet 2nd, 2020 par Gabrielle

Gorgibus, petit patron entrepreneur fraîchement arrivé à Paris, ambitionne de doubler son capital. Pour cela il a un plan : marier sa fille et sa nièce avec les fils de ses meilleurs clients. Malheureusement pour lui, ces derniers sont ridiculisés par les deux jeunes femmes qui ne les trouvent pas suffisamment « branchés ». Blessés dans leur amour propre les deux hommes échafaudent une vengeance commune. Le piège est en marche !

Le texte de Molière demeure intact tandis que les choix de mise en scène troquent la préciosité parisienne du 17e siècle pour la célébrité pernicieuse qui abonde à la télévision et sur les réseaux sociaux. Il faut être suivi, aimé, partagé et mettre en scène sa vie. Bercées par des images éphémères, nos Précieuses sont devenues des jeunes filles qui rêvent de devenir connues et sont aveuglées par leur appétit de succès.

Les 4 comédien.ne.s investissent avec une grande force comique cette farce pour en proposer une version extravagante et irrévérencieuse. Un conflit de génération où personne et tout le monde se moque et sera moqué. C’est une tornade théâtrale qui emporte ces Précieuses jusqu’au sommet du ridicule. La compagnie Art’scenic démontre que s’il arrive que les comédies de Molière prennent la poussière, ce n’est jamais de la faute de leur auteur.

Le Procès de Don Juan

Posté le : juillet 2nd, 2020 par Gabrielle

Dans un piteux château de Normandie, d’anciennes conquêtes de Don Juan sont convoquées et réunies par la Marquise de Beauvallon. L’heure des comptes a sonné. Ce soir, point de châtiment divin : ce sont elles qui confronteront et jugeront le célèbre et fier séducteur.

Il ne s’agit pas pour elles de s’apitoyer sur leur peine de cœur, de punir l’inconstance et l’infidélité mais bien d’attaquer le mode opératoire du fascinateur, d’en observer les mécanismes, de prendre la mesure de son emprise, des violences autant symboliques que physiques exercées par lui afin de s’en émanciper avec humour et gravité.

Produit d’une société où la domination masculine va de soi, Don Juan incarne encore pour certain.e.s la virilité admirée et imitée. Les débats des personnages s’inscrivent dans l’actualité brûlante (#metoo, #balancetonporc, Weinstein) tandis que Sganarelle, avocat contraint de Don Juan, mobilise des arguments tirés de procès réels.

Samedi 12 novembre : un débat avec l’équipe de Filactions dans le cadre du Festival « Brisons le silence » suivra la représentation.

La très excellente et désastreuse histoire de Blanche-Neige

Posté le : juillet 2nd, 2020 par Gabrielle

Loin, très loin d’ici, dans un monde entre deux mondes, se joue une histoire vieille comme le temps : l’histoire de Blanche et de sa belle-mère. Sous le ciel sans étoiles du chapiteau, elles rejouent leur vieille gloire devant un public qui les connaît déjà. Les deux femmes sont pleines de ressources et feront mentir les vieilles rengaines. En deux temps trois mouvements, l’histoire est retournée comme un gant et Blanche nous emmène sur le chemin de sa liberté. Chemin où, guidé.e.s par le maître de piste de ce cirque fantastique, l’on croise roi et reine, personnages charismatiques et atypiques et où résonnent chants tsiganes, joies et merveilles, mort et renaissance. Loin, très loin d’ici, dans un monde entre deux mondes.

Une pièce entraînante et ensorcelante qui narre un conte aux 2000 versions de par le monde. L’histoire d’une mère, prisonnière des injonctions à la beauté dictées par le système oppressif du conseil des nobles, et de sa belle-fille, héroïne de son destin.

Hansel et Gretel

Posté le : juillet 2nd, 2020 par Gabrielle

Hansel et sa sœur Gretel sont les enfants d’un pauvre bûcheron. La famine faisant rage, l’épouse du bûcheron le convainc de les perdre dans la forêt. Hansel et Gretel entendent son plan et se mettent aussitôt en quête de petits cailloux blancs, marquant le chemin jusque chez eux. Tenace, la belle-mère réessaie. Cette fois, les deux enfants n’ont que des morceaux de pain à jeter derrière eux, morceaux rapidement mangés par les oiseaux. Affamés et égarés, ils vont alors faire la découverte d’une magnifique maison faite en bonbons et pain d’épices. La propriétaire de cette séduisante maison est malheureusement une affreuse sorcière qui veut engraisser les enfants afin de les manger !

Courageux.se et solidaires, les deux enfants sont les héro.ine.s de cette adaptation du conte des frères Grimm. On frissonne avec eux tout en connaissant l’heureuse issue et on s’attache à la sorcière dupée qui permet d’affronter les craintes enfantines. On rit d’elle et on se laisse porter par les airs de violoncelle qui accompagnent les drôles de personnages et guident les enfants.